Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 15:33

Karim Tabou, ex-secrétaire national du FFS, serait en contact avec plusieurs personnalités en vue de créer un nouveau parti politique.

Karim Tabou

L’informatin rapportée par l’agence kabyle, Siwel, fait état de contact qu’aurait d’ores et déjà établi l’ex-Premier secrétaire du FFS avec plusieurs personnalités politiques.

Démissionnaire du parti avec une quinzaine de cadres dirigeants dui parti, suite à la crise qui a secoué la formation de Hocine Ait Hmed après les élections législatives, Karim Tabbou aurait, selon la même source, fait appel à d'anciens cadres du FFS, dont Hamid Ouazar et Said Madjour.

Ces deux ex-députés du FFS avaient créé "El Badi"l avec Ali Rachedi Abdeslam. Ils allaient faire partie des membres fondateurs de l'UDR avant de se retirer à la veille des assises de ce parti accusant de "trahison" Amara Ben Younes. Abdeslam Ali Rachedi, ancien membre de l’APW d’Alger (1969), ancien ministre de l’enseignement supérieur, ancien député du FFS radié en 2000 avec 7 autres députés, candidat à la candidature lors des présidentielles d’avril 2004, fondateur du parti El Badil, puis d’un autre parti "Essabil", négociateur avec Said Sadi pour une place lors des législatives du 17 mai 2007. La même année, il a été l’animateur d’un appel signé par d’anciens députés, parmi eux Hamid Ouazzar, ancien député du FFS, radié en 2000, fondateur d’El Badil, puis d’Essabil, puis de l’UDR de Amara Benyounés, candidat sur la liste du RPA rejetée par le ministre de l’Intérieur. Ali Rachedi et son groupe appellent à la tenue d’un Congrès extraordinaire du FFS.

A signaler que Karim Tabbou n'a pas été présent au meeting des "rassembleurs" du FFS qui s'est tenu le 15 juillet 2012 à Tizi-Ouzou, auquel ont pris part plusieurs militants et anciens cadres du parti, dont Djamel Zenatti et Samir Bouakouir, démissionnaires du parti.

Karim Tabou, accusé avant la crise par quelques uns de ses camarades aujourd’hui démissionnaires, de prôner une position radicale par rapport au pouvoir, a été limogé par le leader du FFS, Hocine Aït Ahmed, à la veille des législatives de mai dernier. Karim Tabou comte-t-il créer un FFS "bis" sous un autre sigle, avec les anciennes figures dissidentes du FFS et issues du Mouvement culturel berbères (MCB), du RCD version Saïd Sadi et d’un FFS qui renouerait avec ses fondamentaux politiques.

R.N avec "Siwel"

Partager cet article

Repost 0
Published by Madjid - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Recherche