Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 20:01

logoooooben

 

ODH Tizi-Ouzou: Le journaliste Rabah Benamghar a été condamné aujourd'hui par le tribunal de Tigzirt à une peine de 2 mois de prison avec sursis et une amande de 20000 DA, dont son affaire l'opposant à l'ex maire de Tigzirt pour diffamation.


A rappeler que le  procureur de la république a requis 3 mois de prison ferme et une amande de 50000 DA lors du procès qui a eu lieu  la semaine précédente.


Le journaliste envisage de faire appel suite à cette condamnation.


Madjid pour l'ODH Tizi-Ouzou

 

Repost 0
Published by Madjid - dans Alerte
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 14:05

Universite-Mouloud-Mammeri-Tizi-Ouzou.pngUniversité Mouloud Mammeri Tizi-Ouzou, Assemblée générale. Archives, DR

ODH Tizi-Ouzou : Dix milliers d’étudiants du pôle universitaire de Tamda (10 Km de Tizi-Ouzou ville) ont organisé aujourd'hui, mardi 14 mai, une grande marche à Tizi-Ouzou et cela pour dénoncer l’insécurité qui règne au sein du pole de Tamda, ce qui met la vie de plus de 10 000 étudiants en danger.

 

Devant la sourde oreille de la tutelle, les étudiants ont investi aujourd’hui  la rue pour dénoncer l’alarmante situation dont ils sont victime.

 

Le collectif des étudiants a adressée une lettre au premier ministre, nous la publions intégralement ci-dessous.

 

A rappeler que les étudiants de Tizi-Ouzou ont été plusieurs fois victimes d’agressions à l'arme blanche dans l’enceinte universitaire.

 

Madjid pour l’ODH Tizi-Ouzou

 

La lettre:

 

Lettre ouverte à monsieur le premier ministre, à monsieur le ministre de l’intérieur et des collectivités locales et à monsieur le DG de l’office national des œuvres universitaires.

 

 

Messieurs,

 

Nous, étudiants du pôle universitaire de Tamda de Tizi-Ouzou, venons par la présente lettre exprimer notre écœurement quant à la sinistre situation qui prévaut au niveau du campus et des résidences de Tamda et réitérer notre appel pour la prise en charge de nos problèmes. Le marasme est absolu et touche à tous les aspects du quotidien des étudiants :

 

Concernant la sécurité, vu l’importance du site da Tamda qui compte aujourd’hui presque 10 000 étudiants et de nombreux quartiers d’habitation, la sécurité doit être obligatoirement assurée, le contraire serait impensable !

Malheureusement, il est à fustiger l’inexistence de tout corps de sécurité pour garantir la sureté et l’intégrité des étudiants.

 

Pour ce qui est du transport, la situation est vraiment calamiteuse : lepeu de busen service, qui sont dans état obsolète, présentent fréquemment de flagrantes pannes confrontant ainsi les étudiants à un danger permanent. Il est à signaler que nombreux sont les incidents causés par la défaillance mécanique de ces bus.

 

Enfin, il regrettable de constater qu’une seule ambulance inadéquate couvre l’ensemble du campus et des résidences et que le service n’est nullement assuré dans les infirmeries.

 

 

Autrement, il nous tien de rappeler que cela fait plus de trois ans que nous sollicitons, incessamment, la tutelle pour la prise en charge de nos doléances. Ces dernières ne sont pas étrangères, ni au Wali de Tizi-Ouzou, ni au DOUH et même au ministre de l’intérieur et des collectivités locales.

 

Premièrement, l’ouverture du commissariat de police de Tamda demeure une nécessité instante et impérative, et la dotation du campus et cités en ambulances est un besoin vital, c’est pourquoi nous vous sollicitons messieurs, le premier ministre et ministre de l’intérieur, afin de répondre favorablement à nos doléances.

 

Deuxièmement, nous vous demandons, monsieur le DG de l’ONOU, de procéder au renouvellement de la flotte de bus urbains et suburbains dans les plus brefs délais.

 

 

Les étudiants du pôle universitaire et résidences de Tamda

 

Repost 0
Published by Madjid - dans Alerte
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 16:44

logoooooben

 

ODH Tizi-Ouzou : 4 jours après la journée mondiale de la liberté de la presse, le procureur de la république du tribunal de Tigzirt a demandé l’application du code pénal et a requis une peine de 3 mois de prison ferme et une amande de 50000 DA contre le journaliste du site électronique Kabyle.com pour diffamation.

 

L'avocate du journaliste, Me. Lila Hadjarab a plaidé annulation des poursuites pour vice de forme. En effet, l'article 42 du code de l'information et la pratique judiciaire (arrêt de la cour suprême) exigent la citation du directeur de la publication au même titre que le journaliste, M. Hachmaoui, l’ex-maire de Mizrana, partie civile, a exigé un dédommagement d’un dinar symbolique.


 

L’affaire remonte aux élections législatives précédentes ou le journaliste Rabah Benamghar, et dans un article sur le climat de préparation des élections en Kabylie maritime, a écrit "Dans la commune voisine du Mizrana, l’actuel président de l’APC (Assemblée populaire communale) d’obédience RCD conduirait une liste d’indépendants puisque son parti d’origine l’aurait écarté pour mauvaise gestion. Il jouerait ainsi les troubles fêtes et espérer barrer la route à ses anciens collègues du parti RCD envers qui il tient rancune et enfin espérer revenir aux affaires par une autre porte."
 

 

Le verdict sera prononcé ce 14 mai.

 

Madjid et Sarah C. pour l’ODH Tizi-Ouzou

Repost 0
Published by Madjid - dans Alerte
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 20:22

policeODH Tizi-Ouzou: Un rassemblent de jeunes pré-employés devant le siège de l'assemblé populaire nationale a été sauvagement réprimé par les services de l'ordre.

 

Les jeunes qui ont tenté de tenir leur rassemblement aujourd'hui dimanche 5 mai, au environs 10h du matin pour dénoncer la précarité de leur emploi, ont été matraqués par les services de l'ordre et certains ont été conduits vers les commissariats d'Alger.

 

Madjid pour l'ODH Tizi-Ouzou 

Repost 0
Published by Madjid - dans Alerte
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 09:24

ali laceukLe cadavre qui a été retrouvé dans un puits mercredi 1 mai à Taâzibt, dans la commune de Naciria, à une quarantaine de kilomètre au sud de la wilaya Boumerdès, serait celui du jeune Laceuk Ali, 24 ans, porté disparu depuis le 22 février à Béni Douala, au sud de la wilaya de Tizi Ouzou.

 

C’est du moins ce que laisse croire des sources hospitalières qui ont affirmé que « des membres de la famille de la victime se sont rendus à l’hôpital de Bordj Menail, puis à Thénia ou et ont pu identifier leur fils grâce aux habits qu’il portait ».

 

Néanmoins, des prélèvements ont été effectués sur la dépouille et envoyés sur Alger pour les besoins d’une analyse ADN dont les résultats ne seront pas connus avant quatre jours, précise-t-on encore. En début de soirée de vendredi 3 mai, des sources locales ont affirmé que le principal suspect dans cette affaire a été arrêté par la police.

 

Alors que l’affaire Ali Laceuk connaît un rebondissement, un autre jeune, Yazid Kahil, originaire d’Ath Zmenzer, dans la même localité, demeure toujours entre les mains de ses ravisseurs depuis 5 jours.

 

Source: El Wattan

 

Repost 0
Published by ODH Tizi-Ouzou - dans Alerte
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 22:26

kidnapping_0.jpgODH Tizi-Ouzou: Après trois mois de l'enlevement du jeune Ali Laceuk à Ath Douala dont la famille reste toujours sans nouvelles de son fils, la localité a connu un autre cas d'enlevement la nuit de lundi à mardi.

Selon la presse, la victime a été enlevé par des inconnus alors qu'elle rentrait chez  elle au village d'Ath Zmanzar et les circonstances et les auteurs restent inconnus.

Les ravisseurs ont exigé une rançon de 2.5 millions de dinars à la famille de la victime.

Madjid pour l'ODH Tizi-Ouzou

 

Repost 0
Published by Madjid - dans Alerte
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 11:16

increase-online-securityODH Tizi-Ouzou: Un journaliste du site d’information Kabyle.com M. Rabah Benamghar passera en justice demain 9 avril suite à une plainte de M. Hachmaoui, l’ex-maire de Mizrana , Tigzirt, pour diffamation.


Rabah Benamghar a été entendu par la gendarmerie de Tigzirt en mois de novembre de l’année passée, et il a déclaré à l’ODH Tizi-Ouzou à ce moment "C’est parce que j’ai dit que le maire aurait été écarté pour mauvaise gestion par son parti [le RCD] dans un article où j'ai parlé du climat de préparation des élections en Kabylie maritime".


Dans un article sur le climat de préparation des élections en Kabylie maritime, publié sur kabyle.com le 10 octobre, le journaliste a écrit "Dans la commune voisine du Mizrana, l’actuel président de l’APC (Assemblée populaire communale) d’obédience RCD conduirait une liste d’indépendants puisque son parti d’origine l’aurait écarté pour mauvaise gestion. Il jouerait ainsi les troubles fêtes et espérer barrer la route à ses anciens collègues du parti RCD envers qui il tient rancune et enfin espérer revenir aux affaires par une autre porte."


Pour le directeur de publication de Kabyle.com, un média basé à Lyon (France): "Kabyle.com ne voit aucun caractère diffamant dans les informations rapportées et attend la suite des événements."


Madjid pour l'ODH Tizi-Ouzou

Repost 0
Published by Madjid - dans Alerte
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 19:03

forum social mondialOutre la centaine de militants et syndicalistes empêchés par la police à la frontière avec la Tunise de se rendre au Forum social mondial qui se tient à Tunis, à Alger un cadre du MAK est lui aussi interdit de sorti du pays.


Hocine Azem, secrétaire national du MAK aux relations internationales a été finalement relâché après avoir subi plusieurs heures d'interrogatoire portant notamment sur le MAK, le Gouvernement provisoire de Kabylie et le Congrès mondial amazigh. Selon Moussa Naït Amara, Hocine Azem a refusé de signer le procès-verbal de son audition.

 

Hocine Azem a été refoulé de l’aéroport d’Alger pour l’empêcher de prendre part au nom de son mouvement au Forum Social Mondial qui se tient en ce moment en Tunisie. Il est actuellement dans un commissariat en dehors de l'aéoport où il subit un interrogatoire. Son passeport lui a été confisqué.

 

On se souvient qu'une grande délégation algérienne a déjà été refoulée par la police des frontières. Cette interditions répétées qui visent les militants et syndicalistes renseigne sur la fébrilité et le manque d'assurance qui a gagné le pouvoir.

 

Source: Le Matin

Repost 0
Published by ODH Tizi-Ouzou - dans Alerte
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 13:02

policeODH Tizi-Ouzou: Dans un communiqué de presse rendu publique ce matin, le SNAPAP a dénoncé l'arrestation de plusieurs syndicalistes qui devaient participer aujourd'hui 20 février à un forum maghéribin pour la lutte contre le chomage à Alger.

 

Mme Nassira Ghozlane, SG du comité femmes du SNAPAP a indiqué "Ce matin à 8h, la maison des syndicats a été encerclé par la police qui a interdit aux participants au 1er forum maghrébin pour la lutte contre le chômage et le travail précaire de rentrer pour entamer leur travaux. Les délégations tunisienne ,marocaine, mauritanienne ont été harcelé par la police ainsi qu’ un chômeur algérien a été arrêté par les service de police est un autre groupe de jeunes à été pris en otage dans la salle ."

 

Madjid


Repost 0
Published by Madjid - dans Alerte
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 16:01

survol justice algérie

 

Très attendu par la communauté chrétienne, notamment en Kabylie, le verdict final du procès intenté au jeune chrétien I. Mohamed, natif de Ouaguenoun et travaillant dans une société multinationale à Tindouf, a été rendu, hier, par le tribunal de Bechar.

Selon ce verdict, le jeune chrétien est condamné à payer une amende de 100 000 DA et prendra à son compte les frais du procès, nous indiquera un membre de l’Eglise Protestante d’Algérie (EPA). Cette condamnation a vite suscité l’indignation des responsables de l’EPA qui y voit une atteinte à la liberté de conscience et d’expression. « Pour nous, ce verdict est injuste. D’ailleurs, nous envisageons de faire appel. Le fond du problème se situe dans l’ordonnance de 2006, qui a été promulguée pour, soi-disant, régir le culte non musulman, mais qui est devenue, dans la pratique, un instrument visant à faire pression sur les chrétiens. Ce procès est une atteinte à la liberté de conscience », nous dira, pour sa part, Mustapha Krim, président de l’EPA.

Pour rappel, I. Mohamed a été condamné en première instance à un an de prison ferme assortie d’une amende de 50 000 DA. Il a été poursuivi pour « incitation d’un musulman avec pression à changer de religion », suite à une plainte déposée contre lui, en 2012, par son collègue de travail.  

In la Dépêche de Kabylie    

 

Repost 0
Published by ODH Tizi-Ouzou - dans Alerte
commenter cet article

Recherche