Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 23:15

L’Algérie a offert l’asile à des réfugiés de guerre subsahariens et syriens, avec aucune politique d’encadrement ni prise en charge, ce qui a crée une situation dramatique pour les réfugiés de guerre et pour la population algérienne ; le problème dure depuis des mois, et risque d’engendrer des complications graves qui provoqueront des crises de société. 


Les réfugiés subsahariens et syriens ne sont que l’expression d’un processus de la destruction des sociétés et des nations qui portent préjudice aux valeurs humanitaires et aux droits de l’homme. 
Des phénomènes dangereux tel que l’exploitation des hommes, de femmes et d’enfants qui n’ont aucun statut, ni droit, des réactions de peurs de l’étranger, de la maladie, des mendiants, se prolifèrent et risquent d’engendrer des violences immaitrisables.


Nous appelons l’ensemble des citoyens à réfléchir prudemment à cette situation, ces réfugiés fuyants la guerre demandent l’asile et se retrouvent dans une misère, sans défense, livrés à eux même.
Nous société civile considérons que le devoir de mémoire nous interpelle, appelons les pouvoirs publics, seuls habilités, à prendre des mesures hardis, à organiser une politique de gestion des réfugiés de guerre, de recenser tous les réfugiés, de leur définir un statu, de leur prodiguer les droits universels et fondamentaux (école, santé …)


Un rassemblement sera organisé le 27 octobre 2014, à 10h00 devant le siège de la wilaya, afin de dénoncer l’abandon des pouvoirs publics de ses réfugiés de guerres et d’exiger des réponses appropriées à cette problématique.


A titre humanitaire soyez nombreux pour le rassemblement.


Les signataires :


-
Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH).
- Comité de solidarité avec les travailleurs de la wilaya de Bejaia (CSTB). 
- Collectif d’étudiants et d’enseignants universitaire de Bejaia (CEEUB).
- Mouvement démocratique et social (MDS).

Repost 0
Published by ODH Tizi-Ouzou - dans Agenda
commenter cet article
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 15:55

cddh ODH Tizi-Ouzou: Le CDDH Bejaia organise ce samedi, 11 octobre, un séminaire ayant pour thème, "l'abolition de la peine de mort maintenant. "Après le moratoire du gel de l'application, plaidoyer pour l'abolition de la peine de mort en Algerie", indique le CDDH.

Selon le CDDH, cette rencontre qui rentre dans le cadre de la célébration de la journée mondiale contre la peine de mort qui coïncide avec le 10 Octobre, aura lieu le samedi au CDDH Béjaia a partir de 10h00 et sera animée conjointement par Dr. Abdelouhab CHITER, vice doyen de la faculté de droit à l'université de Bejaia et enseignant en droit international et M. Said SALHI vice président de la LADDH.


Madjid


Ressources:

Des liens sur la peine de mort en Algerie
http://www.peinedemort.org/National/pays.php?pays=21

Extrait du rapport de l’Algérie soumis a l'examen périodique universel UPR du conseil des droits de l'Homme de l'ONU entre le 21 mai au 04 juin 2012 en réponse aux recommandations et engagements de l’Algérie pris lors de l'examen précédent de l'UPR en 2008:

Mise en œuvre de la recommandation n°3

 
Le maintien du moratoire sur la peine de mort
43. L’Algérie n’a pas exécuté la sentence de la peine de mort depuis 1993. Sur le plan législatif, plusieurs crimes pour lesquels la peine de mort était prévue ont fait l’objet soit d’une suppression pure et simple (tels que les crimes économiques) soit d’une révision tendant à la substitution de la peine de la mort par une peine d’emprisonnement. Par ailleurs, aucun texte nouveau ne prévoit la peine de mort. En outre, plusieurs sentences de peine de mort ont été commuées en peine de prison, par grâce présidentielle.
44. Au plan international, l’Algérie fait partie du Groupe de soutien à la Commission internationale pour la promotion du moratoire et de l’abolition universelle de la peine de mort. Elle se porte chaque année co-auteur de la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies sur le moratoire sur la peine de mort.

45. La question de la peine de mort fait l’objet d’un débat au sein de la société algérienne. Pour sa part, la CNCPPDH a organisé respectivement, en 2009 et en 2011, en partenariat avec l’Organisation internationale de la réforme pénale, deux rencontres consacrées à la thématique de la peine de mort en Algérie.

Repost 0
Published by Madjid - dans Agenda
commenter cet article
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 16:52

Stop Torture

 

« Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants » Art 5 de la DUDH

A l’occasion de la journée internationale de soutien aux victimes de la torture qui correspond au 26 juin de chaque année, la LADDH et la Coordination nationale des familles des disparus, organisent une rencontre débat le mercredi 25 juin 2014 à partir de 9h00, et cela au siège de la ligue sis au 5 rue Frères Alleg, Didouche Mourad, Alger.

Cette rencontre abordera le cadre législatif et juridique de la lutte contre la torture, les séquelles psychologiques que laisse une telle pratique, le rôle des défenseurs des droits de l’Homme et présentation de témoignage et de cas.

« Le terme « torture » désigne tout acte par lequel une douleur ou des souffrances aiguës, physiques ou mentales, sont intentionnellement infligées à une personne aux fins notamment d’obtenir d’elle ou d’une tierce personne des renseignements ou des aveux, de la punir d’un acte qu’elle ou une tierce personne a commis ou est soupçonnée d’avoir commis, de l’intimider ou de faire pression sur elle ou d’intimider ou de faire pression sur une tierce personne, ou pour tout autre motif fondé sur une forme de discrimination quelle qu’elle soit, lorsqu’une telle douleur ou de telles souffrances sont infligées par un agent de la fonction publique ou toute autre personne agissant à titre officiel ou à son instigation ou avec son consentement exprès ou tacite. » Art 1 de la Convention contre la torture et autres peines, traitements cruels, inhumains ou dégradants.

 

Alger le 24 juin 2014

Repost 0
Published by ODH Tizi-Ouzou - dans Agenda
commenter cet article
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 23:21

L’Association Arraw N'Nagh, Enfance Privée de Famille nous a invités à une rencontre-débatayant pour thème « Valoriser les Mécanismes de la Kafala ».

 

Une conférence sera animée par Mohamed-Chérif ZERGUINE, et aura lieu le dimanche 1er juin, à la Maison de la Culture Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou.


 

L’ODH Tizi-Ouzou

Repost 0
Published by ODH Tizi-Ouzou - dans Agenda
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 14:05
mdhc logo-6cf02Dans le cadre de la continuité de ses activités de formation pour le renforcement des capacités des cadres de la société civile, la Maison des Droits de l'Homme et du Citoyen de Tizi-Ouzou, structure légale de la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l'Homme organise une formation au profit des cadres et militants de la société civile ayant pour thème "Les rapports alternatifs de la société civile et le suivi des recommandations des organes de traités de l'ONU".

La formation sera animée par M. Hocine Azem, cadre associatif et membre du Congrès Mondial Amazigh et aura lieu ce samedi 6 Avril 2013 à partir de 9h30 au siège de la MDHC Tizi-Ouzou sis à: Cité 2000 logements, Tour 53 N° 1 Nouvelle Ville Tizi-Ouzou.

Les militants et cadres associatifs sont cordialement invités. Cette formation s'inscrit dans le cadre du projet de formations financé par la commission européenne et la Fondation pour le Future et mis en oeuvre par la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l'Homme.

Cordialement,
P/la MDHC Tizi-Ouzou
Madjid Serrah
Repost 0
Published by MDHC Tizi-Ouzou - dans Agenda
commenter cet article
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 13:52

affiche_journalisme.jpg

 

La Maison des Droits de l’Homme et du Citoyen de Tizi-Ouzou, une structure légale de la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme, organise une journée de formation au profit des professionnels des médias et étudiants en journalisme de la wilaya de Tizi-Ouzou. Une  rencontre ayant pour thème « Journalisme d’investigation et protection du journaliste ».

 

La formation sera assurée par Mme. Ghania Mouffok, journaliste et écrivaine, et aura lieu ce samedi 23 mars au siège de la MDHC-TO sis à la cité 2000 logements, Bât. 53 Nouvelle Ville Tizi-Ouzou.

 

Les professionnels des médias, journalistes-citoyens, et étudiants en journalisme sont cordialement invités.

 

Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet de formations financé par la commission européenne et la Fondation pour le Future et mis en œuvre par la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme. 

 

Merci de nous contacter  pour confirmer votre présence:

GSM : 0557 56 80 26/ 0793 33 47 48 Email: mdhc15@hotmail.com

 

P/La MDHC Tizi-Ouzou

Madjid SERRAH

Repost 0
Published by Madjid - dans Agenda
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 15:33

 affiche_hakim_saheb23.jpg

 

 

ODH Tizi-Ouzou: La Maison des Droits de l’Homme et du Citoyen Tizi-Ouzou, (MDHC-TO), une structure légale de la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme à Tizi-Ouzou, vous invite à une conférence autour du thème « la surveillance et l’observation des procès; pour un procès équitable ».

 

La rencontre sera animée par Me. Hakim Saheb, enseignant à la faculté de Droit de Tizi-Ouzou et ancien député. Elle aura lieu le samedi 16 mars à partir de 09h30 au siège de la MDHC Tizi-Ouzou sis à la Cité 2000 logements, Bât. 53, nouvelle ville, Tizi-Ouzou.

 

Les citoyens, les militants, les étudiants et les professionnels du droit sont cordialement invités à cette rencontre qui rentre dans le cadre de la continuité de programmes de formation de la LADDH soutenu par la Commission Européenne, délégation d’Alger.

 

Madjid

 

Repost 0
Published by Madjid - dans Agenda
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 13:32

avocat.jpg

 

ODH Tizi-Ouzou: Le Centre de Documentation en Droits de l'Homme (CDDH-BEJAIA) affilié à la LADDH organise un séminaire de formation au profit des professionnels du droit autour du thème « la surveillance et l’observation des procès; pour un procès équitable ».


La rencontre sera animée par Me. Aghroud, avocat agréé auprès de la cour suprême et du conseil d’Etat. Elle aura lieu aura lieu le samedi 9 mars à partir de 09h30 au siège du CDDH-Béjaia sis à la Résidence Aouchiche, Tazboudjt.


Les professionnels du droit: avocats, juristes, étudiants en CAPA, notaires… de la wilaya de Béjaia son cordialement invité à cette rencontre qui rentre dans le cadre de la continuité de programmes de formation de la LADDH soutenu par la Commission Européenne, délégation d’Alger.


 

Madjid.


Pour d’amples informations :

Email : laddh_bejaia@yahoo.fr       

 GSM : 0556 68 57 85 

Repost 0
Published by Madjid - dans Agenda
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 15:36

Nabila Djahnine, militante de gauche, présidente de l’association Tighri n’tmetouth (Cris de femme), diplômé de l’institut d’architecture de l’université de Tizi-ouzou a été assassinée le 15 février 1995.


Elle était d’une exemplarité particulière, autant politique, humaine que professionnelle. Une grande figure marquante du mouvement démocratique algérien, dépositaire et continuateur du Mouvement de libération national. Un mouvement qui ne peut que se prolonger dans le combat. Combat pour la démocratie, les droits et les libertés. Combat pour l’épanouissement de notre culture de nos langues et de notre patrimoine. Combat contre les survivances du patriarcat et des conservatismes en tous genres. Combat pour la libération sociale, sans cesse renouvelé. Nabila était pétillante de vie. Son engagement forçait le respect. Bien qu’inscrite au Groupe communiste révolutionnaire (GCR) puis au Parti socialiste des travailleurs (PST), elle rayonnait bien au-delà de ce que représentaient les groupes d’opposition de gauche. Elle comptait parmi les plus sincères animateurs du mouvement étudiant et des animateurs du combat pour l’égalité des droits entre homme et femme. 

Mohand Bakir

 

Repost 0
Published by ODH Tizi-Ouzou - dans Agenda
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 21:20

tazaghart_brahim.jpgLe Centre de Documentation en Droits de l'Homme de Béjaia, organise un café littéraire avec Brahim Tazaghart, écrivain et animateur du MCB autour d’un questionnement sur cinquante ans de lutte pour la démocratie «L’Algérie entre craintes et espoirs» et sera suivi d’une vente dédicace.

Cette rencontre aura lieu le samedi 09 février 2013 à partir de 10h00 au CDDH de Bejaia. 

Né en 1966 à Tazmalt, petite ville de la wilaya de Bejaia, Brahim Tazaghart est aujourd'hui l'une des voix les plus singulières dans le monde poétique amazigh. Ses tentatives de libérer cette poésie du poids pesant de la tradition tant au niveau structurel que thématique, le placent sur les traces de Mohya. 

En 1987, Brahim Tazaghart lance avec d'autres jeunes poètes Rivages, la première revue trilingue en Algérie. De cette expérience unique naissent, en 1989, les premières poéqiades de Bejaia qui fidélisent les meilleurs poètes tant en langue arabe, amazigh que française.

Malgré une longue expérience dans l’écriture, ce n’est qu'en 2003 qu'il publie son recueil de nouvelles : LDJERRRAT (Les traces).  En 2004 paraît un roman d’amour, SALAS d NUJA. En 2006, revenant à ses premières amours, il publie chez AZUR Edition un recueil de poèmes : AKKIN I TIRA (Au-delà l’écriture)

Il travaille actuellement sur des traductions de poésie arabe et française en tamazight, et finalise un nouveau roman, toujours dans la langue mère de Saint Augustin.   


Madjid

Repost 0
Published by ODH Tizi-Ouzou - dans Agenda
commenter cet article

Recherche