Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 13:25

A peine entrée dans le 3ème millénaire, les femmes du Maghreb et plus particulièrement celles d’Algérie sont encore à se battre et doivent continuer à lutter pour leurs Droits les plus élémentaires comme le droit à l’instruction, à l’emploi  mais surtout à la liberté individuelle. Le poids de la famille et donc de la société continue à les opprimer quant aux libertés de choix et de disposer de leurs corps. L’application du Code de la famille ne faisant qu’augmenter, ce constat et entretient leur statut de mineur à vie. Si les statistiques élaborées ces dernières années montrent que les mentalités changent, les lois quant à elles restent imperméables aux changements.

 

Bien évidemment les différentes politiques menées par les pouvoirs publics n’ont pas été en mesure d’éliminer les discriminations qui auraient pu les endiguer, et de totalement transformer les attitudes et les stéréotypes profondément ancrés dans les mentalités patriarcales, qui relèguent les femmes à un rôle d’infériorité, bien au contraire ils ne font qu’aggraver la vulnérabilité de ces femmes face aux violences. L’Algérie compte un sinistre palmarès en la matière, de graves incidents s’étant produits ces derniers mois. La constitution Algérienne, quant à elle consacre la sécurité des citoyennes et des citoyens sur tout le territoire algérien, partant de ce postulat les femmes algériennes à l’instar des hommes peuvent travailler là où l’offre d’emploi est possible. Mais comment y parvenir au vu des derniers événements, sans déconstruire les stéréotypes et autres attitudes machistes, qui ne peuvent tolérer les femmes que confinées dans des espaces privés, très privés du reste.


C’est pour cela que nous nous proposons de revisiter le niveau des libertés individuelles et des droits de femmes en Algérie et des grands à faire pour arrivé à un respect de ces droits et libertés. La commémoration de la journée internationale des Droits de l’Home nous en donne une occasion.

 

Programme


9h : Accueil des participants9h 15 : Mot d’introduction de la journée parMaïtre H. Zehouane- Président de la LADDH

9h 20 : Présentation du film « HNA L’Barra  Nous dehors »de Mesdames Bahia Bencheikh el Fegoun et Meriem Achour Bouakaz, réalisatrices.

La femme dans l’espace public : / Président de séance : Chevalier Eveline  - Modératrice : Amina Izarouken

10h : Le code de la famille, le statut de la femme par Nadia Aït Zaï

10h 15   : La liberté individuelle pour la femme, un droit de l’homme ou un leurre en Algérie ?NarimaneBen Moussa

10h30 – 11 h : Pause – café 

11H : « Filles de Ben, Femmes de, mères de,…  l’héritage nous permet-il  d’être majeure en Algérie ? » par Lila Bouchenaf.

11h15 : Place de la jeunesse, repenser la lutte pour les droits des femmes en Algérie par AtiqaBelhacène

 

11h 30 : Des mères contre des femmes, le poids de la transmission dans la place de la femme dans la société algérienne.

11h45  – 12h30 : Débat

Repas

 

La femme dans le monde du travail- Président de séance : Nadia Aït Zaï- modérateur : Saïd Salhi

13H30: Quelle place dans le monde du travail, quelle liberté de choix pour les femmes ?par Marie-France Grangaud.

13h45: Liberté de travail à quel prix, l’expérience de Hassi Mésaoud ? Par FaikaMedajheb

14 h00 : Harcèlement sexuelle dans le cadre du travail par  SoumiaSalhi

 

Débat de 14h15 à 15h30

Clôture 

Partager cet article

Repost 0
Published by Madjid - dans Agenda
commenter cet article

commentaires

Recherche