Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 17:19

mur palestineODH Tizi-Ouzou: La feuille de route du grand moyen orient (GMO) initié par les États-Unis est de nouveau entaché de sang des enfants de Gaza, exécuté a la lettre par l’état sioniste d’Israël dans une impunité totale.

 
Les États-Unis, ou plutôt ‘Oncle Sam’ n’a pas d’amis sauf celui de préserver exclusivement ses intérêts dans le monde arabe par tous les moyens y compris les plus dissuasives a l’exemple de l’Égypte et de la Jordanie, dont le pouvoir est fragilisé par tant de troubles et de subversions .

 
Pour les monarchies des pays du golf, qui eux, sont terrifiés de se voir déposséder de leur ‘Harems’ ne veulent plus entendre parler de la Palestine, et ce, malgré les atrocités des images sur les massacres et autres génocides qui sont perpétrés contre ces populations, ne semblent pas faire émouvoir nos émirs du golf et autres régimes tyranniques arabes. Pétrole oblige !
Le seul état allié, demeure par excellence l’entité sioniste d’Israël qui voit une énième fois le projet du grand moyen orient’ GMO’, initié avec la bénédiction de l’ancien président des USA Bush, une fois de plus entaché de sang via les largesses de Barak Obama et de la plénière ‘ Onusienne ’ de Ban Kii Moon, qui accusent le Hamas et les Palestiniens de terrorismes à l’ endroit d’Israël, comme toujours en pareilles circonstances.


Comme pour dire que le criminel revient toujours sur le lieu du crime, et ce, en référence au massacre qui a eu lieu le 18 avril 1996, dans le village de Qana situé au Liban sud dans la Caza de Tyr. Le 18 avril 1996, la communauté internationale et le pays frère le Liban en particulier n’oublieront jamais les images poignantes des hommes, femmes et enfants ’carbonisés’, lorsque l’artillerie israélienne a bombardé une base des’ nations unies’ au sud Liban. Une méthode israélienne qui perdure dans une impunité totale, ou a l’époque plus(100) d’une centaine de personnes (hommes, femmes et enfants) furent massacrés alors qu’ils fuyaient les bombardements aveugles, cherchant refuge dans une base Onusienne de Qana.


Le 20 Juillet 2006, soit dix ans après ce carnage digne des états voyou, l’armée israélienne bombarde le village de Qana situé au sud Liban faisant 51 morts, dont 22 enfants. Ce scenario des plus déficients qui se répète a chaque invasion des forces d’occupations sionistes soit au Liban ou a Gaza se focalise par des bombardements aveugles et intensifs sur des populations qui trouvent abri dans des bases et autres refuges de fortunes sous l’égide des nations-unies(ONU).


Pour rappel, le massacre de Qana qui a eu pour théâtre le 18 Avril 1996, ou 5000 civils libanais avaient trouvé refuge dans une base des nations unies(ONU), pour le maintien de la paix établie à Qana. Les refugiés étaient tous originaires des villages du sud Liban, tels que : Qana, Jabal El Boutoum, Sadekin, Rachkana, Haris et Qlaylé.


L’artillerie lourde israélienne a pris pour cible les régions se trouvant a proximité de la base ’Onusienne’ gérée par des Fidjiens.
Pour des raisons non encore élucidés, le ‘commandement Fidjiens’ entra en contact avec le chef des opérations militaires israéliennes, pour l’informer que la base abritait des femmes, enfants et personnes âgées. Aussitôt après ces informations fournies par le commandement ’Fidjiens’, les bombardements s’amplifient davantage sur le base qui abritait ces refugiés .Bon nombre de villageois se trouvaient alors, non pas dans abris souterrains mais dans des hangars. Cent deux(102) refugiés y compris des enfants trouvèrent la mort et cent(120) subirent de graves blessures. Les bombardements israéliens répétés à outrance contrez ces populations sans défense ont considérablement obstrué l’arrivée du secours libanais et internationale. L’opération militaire de l’entité sioniste ‘raisin de la colère’, digne des films américains qui a duré du 18 Avril 1996 au 26 Avril 1996, a fait cent soixante(164) morts martyres libanais et 351 blessés. 


D’après un rapport établi par le PNUD, pour le rapatriement des refugiés, plus de 3500 obus israéliens ont frappés les régions libanaises durant cette agression de grande envergure contre un petit pays, et qui a engendré des dégâts matériels considérables qui se chiffrent a des milliards de dollars.
Ainsi, l’histoire se répète a chaque fois au Liban, la soit disant opération anti terroriste est bien et bel une opération terroriste, annexé dans la pratique barbare dans la digne tradition des fondateurs de l’état sioniste d’Israël, de l’Irgoun et de leurs inspirateurs le fasciste Jabotinsky, celui qui crié sur les toits dans les années 30 : « L’Italie est a Mussolini, l’Allemagne est a Hitler et la Palestine est a nous ! » 


Le massacre de Qana qui a été couvert par les medias, où les photographes et les séquences télévisées de cette incroyable tuerie a ciel ouvert avec la complicité des dirigeants des grandes puissances étrangères (Etats-Unis, Grande Bretagne la France et le Canada)qui cautionnent a répétition l’état sioniste sont assez éloquentes en elles mêmes pour perpétuer de cette noire journée pour les générations future et du monde entier.
L’histoire, le temps et les événements ont démontrés que la guerre n’est pas la solution, que l’occupation engendre la resistance, et que les massacres ne font qu’aggraver les différents et ouvrent de nouvelles plaies dans cette région hautement sensible.


Le Liban et le peuple libanais ont maintenu une position unifiée vis-à-vis des agresseurs lors de cette ignoble agression israélienne. L’unité nationale l’emporta sur la désolation.


L’état sioniste tueur ‘d’enfants’ se trouva incapable de provoquer la’ scission’ qu’elle souhaitait au sein de la société libanaise avec la bénédiction de Bush et les autres pays entrainés dans la spirale meurtrière contre le Liban, où ‘ l’Oncle Sam’, qui voit sa deuxième feuille de route pour son ‘GMO’, c’est-à-dire le projet du nouveau grand moyen orient, une fois de plus taché de sang pour la sécurité de son protégé et allié ’ Israël’.


Les atrocités et agressions dont Israël via son protecteur les États- Unis, la Grande Bretagne y compris certains pays européens qui se sont rendus coupables envers le Liban de ‘crimes de guerre ’, sera-t-il un jour porté devant le tribunal pénal international pour juger les criminels de d’enfants ? Depuis ces massacres a répétition, tout porte à croire que c’est chose perdue d’avance vu le veto professé par les complices de l’état sioniste. Et que les crimes de guerre perpétrés par Ehud Olmert, Amir Peretz, Dan Halutz, Ariel Sharon, Benyamin Netanyahu y compris Tzipi Livni, l’ex ministre des affaires étrangères israéliennes exigent de la part des pays qui se respectent d’entamer une enquête internationale pour traduire devant la cour de justice internationale ces assassins de l’ordre qui ont pratiqués et qui pratiquent à l’heure actuel le terrorisme international.


Mais il n’en demeure pas moins capital que les massacres à répétitions de Qana soient gravés a jamais dans les annales de l’histoire de l’humanité. Aujourd’hui, alors que la région flambe a nouveaux entre les différents acteurs et l’agresseur israélien, nous nous demandons : « Si l’occupation et l’envahissement d’une partie du Liban ou de Gaza est la voie qui mène a la sécurité et a la sureté d’Israël ? Si les carnages contre des civils non armés composés d’enfants, de personnes âgées et de femmes représentent la solution aux problèmes posés ? Si la guerre est la voie qui mène a la paix globale et stable dans la région ? ».


Enfin, triste est cette question lorsqu’on sait que des régimes arabes et autres trônes royales qui entretiennent des relations directes ou indirectement avec l’état sioniste d’Israël, a l’exemple du royaume du Maroc, le Qatar et de l’Arabie Saoudite qui ferment les yeux sur ce qui se passe actuellement a Gaza comme crime contre l’humanité après plus de vingt jours de pilonnages intensifs, pour des raisons 
Ainsi, selon des sources palestiniennes plus de 2000 morts et environ 8000 blessés dont 4000 jugé très grave, ont été recensés par les différents observateurs qui sont sur place, ou les États-Unis relayé par le secrétaire général de l’ONU. En effet, John Kerry relayé par Ban Ki Moon, ont accusés le Hamas ou plutôt les Palestiniens d’aventuriers et de terroristes, tout en ordonnant la libération du sous lieutenant israélien Hadar Goldin le même refrain que les israéliens et leurs sbires ont collés aux résistants du Hezbollah au Liban. Voila, un exemple dans ce qui se passe comme crimes contre des populations Palestiniennes et libanaises ou la complaisance et l’indifférence des pays dictatoriales arabes envers des criminels de guerre, si on compare la terreur pratiquée par l’état voyou d’Israël dans la région.

 

Qui dans cette position celui qui pratique réellement le terrorisme international ?

 

Manseur Si Mohamed pour l'ODH Tizi-Ouzou

Partager cet article

Repost 0
Published by Manseur Si Mohamed - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Recherche