Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 22:41

survol justice algérie

 

« L’irascible ex-député rattrapé par la justice »


ODH Tizi-Ouzou: Pour avoir bastonné un citoyen répondant au nom de Retouche Said, malade chronique, un ex-député du front de libération national de la circonscription de Mascara, a été condamné par le tribunal du chef lieu de la wilaya a un an de prison ferme, assortie d’une amende de 50.000 dinars algériens en sus de 50.000 dinars aux titres dommages et intérêts qu’il devra versé a la partie plaignante.


Les faits remontent au 8 novembre 2011, quand l’ex député en question du front de libération national fort, d’ailleurs, de son’ immunité parlementaire ‘, n’a pas jugé mieux pour légiférer les problèmes de son commerce de pharmacien pour se présenter manu-militari au 04 rue Hadj Mokhtar Daho, lieu d’un semblant de bureau du malheureux Retouche Saïd pour lui étaler son arme de poing(pistolet) sur la tempe du malade chronique.
C’est une histoire digne des films des salles obscures, ou le député du bloc parlementaire, a l’exemple de ses autres confrères toute miette confondu au niveau de la wilaya de Mascara, voient leurs intérêts se nicher en jeu que le jour des élections, pour se transformer en modèle, c’est-à-dire un digne représentant du peuple.


Mais malheureusement, la vérité est autre, le pouvoir de l’argent sale qui a gangrené la chose politique a complètement altéré la situation au niveau de la wilaya de Mascara, cette supposé impossible relation entre les parlementaires des deux blocs aux abonnés absents et la population qui ont été manipulés par un pseudo représentant de la société civile rentière, friande a outrance.
La preuve, le député de la wilaya de Mascara, comme a l’exemple de ses confrères, faisait la pluie et le beau temps, le tout enveloppé dans une impunité totale, au cours des diverses sorties avec l’ancien wali, ou on a été témoin à plusieurs reprises des propos désobligeants tenus par l’indélicat député du peuple envers les medias, les citoyens, des fonctionnaires et même des policiers ont été sermonnés au cours de ces sorties musclées d’un autre genre…En vain.


L’infortuné malheureux citoyen qui avait, pourtant déposé plainte le jour même de cette agression caractérisé avait été empêché pour entamer une poursuite judiciaire contre le député pugiliste, vu parait-il, l’ébouriffant immunité parlementaire des voyoucraties.


Retouche Said, malade chronique fort d’un certificat d’incapacité de travail de(30) trente jours, qui lui causé une sérieuse fêlure a la main gauche, sera ‘rappelée’ a la baisse comme par enchantement par le médecin légiste de l’hôpital ‘Meslem Tayeb’ sera quand même déposé auprès des instances judicaires par cette débile affaire, verra enfin rendre son verdict trois années après l’incident. Dans cette grave affaire, on remarque que les dividendes ont complètement fait basculer les rentes même des cols blancs, ou les intérêts des citoyens sont les derniers soucis de la part de ceux qui sont supposés d’appliquer la justice sociale ou du moins ce qui en restent.
Les faits, pour le député -commerçant en pharmacie qui aurait bastonné l’assuré social malade chronique a 100%, en l’occurrence Retouche Saïd pour, parait-il, le non- acquittement d’une prescription médicale appartenant au malade.


‘J’ai réglé la facture jusqu’au dernier centime via ma carte Chiffa dont j’ai remis a l’officine du député’, dira Retouche Saïd.


Le député pugiliste, en se présentant au minuscule dépôt du malheureux citoyen au poids plume, une altercation s’en est suivi a l’intérieure de son magasin vidé de sa substance matérielle ou par la suite, des gros moyens ont été déployés par le député par l’exhibition de son arme de poing pour terrasser les masses.


L’avocat de la partie plaignante, Maitre Bouziri Hakim, avocat au barreau de Mascara, qui a défendu correctement, mais surtout avec âme et conscience au cours de la session du 30 /10/2013 dira a ce sujet :"Le verdict a été prononcé par le tribunal de Mascara, concernant l’affaire de mon client Retouche Saïd l’opposant a l’ex député a été correctement traitée par le tribunal et dont les motifs essentiels retenues demeurent ,coups et blessures volontaires ayant entrainés une incapacité de travail et menace avec arme a feu(pistolet).Nous avons jugé utile pour des égards de réhabilitations dans sa plus grande transparence de faire appel au niveau de la cour au jugement rendu par le tribunal de Mascara. C’est triste a écrire pour une affaire qui est passé inaperçue par les medias ou du moins ce qui en restent, quand on s’adresse a des élus des deux chambres dont l’animosité est plutôt perceptible envers la population de la troisième couche, qui a pourtant hissé en haut de la liste, et ce, malgré la Chekara des Bagarras. Faut-il croire dans notre pays entre la justice divine que celle des hommes ?"

 

(Nous y reviendrons !)

 


De Mascara, Manseur Si Mohamed pour l'ODH Tizi-Ouzou

Partager cet article

Repost 0
Published by Manseur Si Mohamed - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Recherche