Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 14:11

‘C’est le pourrissement !’


Rien ne va plus entre les trente deux(32) membres de l’assemblée populaire communale de Mascara et leur président, Mr Senouci Mohamed du front de libération national a vu l’auguste assemblée ces derniers temps rentrait dans une sorte de confusion indescriptible en se dirigeant dans les méandres de cette institution. 


C’est une véritable dissension qui a détruit à néant l’apparence du ‘tout va bien ‘, ou les élus locaux se contenteront de parapher uniquement les documents délivrés par l’état civil et la gestion purement administrative de ses services, ce qui démontre l’animosité quasi flagrante entre le papc et la majorité intégral des élus qui forment l’assemblée. Les vraies raisons d’un divorce qui en dit long ne sont pas encore allongées sur la voie publique. Les rédacteurs du communiqué qui nous a été transmis a notre rédaction et émargé par les 32 élus opposants a la ligne dirigée par le président de l’assemblée faisant état d’une panoplie de griefs allant de la mauvaise gestion a la déstabilisation de l’exécutif via les prises de décisions arbitraires du premier magistrat de la ville. 


D’autres énumérations ont été inventoriées dans le communiqué font état de la déstabilisation des cadres, le personnel y compris les agents exerçant a l’assemblée populaire communale ou des propos orduriers, c’est-à-dire déplacés sont le plus souvent logés dans la bouche de l’irascible président.
Vu les dépassements mentionnés dans le présent communiqué, les 32 membres ont décidé a l’unanimité de mettre en valeur la fameuse option du ’retrait de confiance’ au président de l’assemblée. C’est le pourrissement absolu ou les scenarios du blocage planent dorénavant sur l’assemblée populaire communale.


Contacté par téléphone pour plus amples d’éclaircissements concernant le communiqué de retrait de confiance a l’encontre de Mr Senouci Mohamed, papc de la commune de Mascara, qui nous développe en ces termes :’Le code communal est clair dans cette affaire de blocage de certains élus qui créent la zizanie et dont je ne suis ni la première victime, ni la dernière. Ce n’est pas la première cuvée dans cette assemblée d’autres président élus de la commune de Mascara ont connu le même itinéraire. Enfin pour éviter le blocage tant souhaité par certains élus peu ou proue conscient de ce qui font contre leur commune, il est indispensable qu’il révise le code communal, a l’exemple de la disposition relatif au retrait de confiance. Je ne veux pas par contre faire des déclarations opposé a ma ligne de conduite en tant que président d’une assemblée qui se respecte, et ce, pour ne pas polluer davantage un environnement hautement explosif qui règne dans l’air !’.


Pour conclure, les nouvelles dispositions de la loi électorale ont-elles permis de lever certains blocages qui perdurent dans pratiquement toutes les assemblées du pays.


MANSEUR SI MOHAMED pour l'ODH Tizi-Ouzou

Partager cet article

Repost 0
Published by ODH Tizi-Ouzou - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Recherche