Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 22:19

enfants adoptifs

 

ODH Tizi-Ouzou: Au cours d’une causerie concocté par le wali de la wilaya de Mascara, M.Ouled Salah Zitouni a l’occasion du coup d’envoi des examens de la sixième qui a été tenue dans un établissement a Mamounia, sise dans la périphérie du chef lieu, a fait part de plusieurs annonces se rapportant à la situation social, économique et autres projets réalisés ou en voie d’achèvement. 

 
Exploitant cette opportunité, le premier responsable de la wilaya , a par ricochet fait état des maisons menaçant ruine dans la wilaya de Mascara, qui sont pour la plupart sous- loués a des fins marchandes a des pseudos quémandeurs de logement, pour la plupart résidants hors wilaya qui ont profité de la largesse de l’état providence ,au su et au vu des responsables concernes par ce terrible problème qui perdure. Un secret de polichinelle !
Dans ce contexte déplorable, M.Ouled Salah Zitouni, wali de Mascara n’a pas manqué de soulever un véritable puzzle typiquement rentable ou des familles miséreuses natifs de la wilaya qui vivotent dans le dénuement le plus tyrannique sans pour autant revendiquer le droit a une vie décente ,ni défier l’ordre public par des démonstrations de force ou autres sommations. 
Contrairement a d’autres wilayas, les gens ici sont dociles, sages comme des images inanimées, et dont la puissance publique qui régente la situation explosive fait semblant de recenser des problèmes insolubles dont se débat la wilaya de Mascara, en matière de construction de logements pour les plus démunis qui s’avèrent une politique de consommation décrété par le wali de la wilaya de Mascara, à des fins d’une présumé paix sociale initié en haut lieu de la magistrature suprême du pays .


Clairement, en écoutant le message du premier magistrat de la wilaya au cours de cette occasion, qui a indirectement fait allusion d’un certain manque d’éthique et déontologie de notre part concernant un article sur la situation d’une famille natif de la wilaya de Mascara paru en date du 24 mai 2041 numéro 4946 , page région ou le père de famille . La référence damné d’un certain M.Chalabi Rachid, ancien cadre des douanes algériennes, qui a basculé dans le vide et vivant avec ses trois enfants dans un piteux état, le tout agrémenté avec des gros rats et ce, depuis les années ‘80’, n’a pas été du gout de M.Ouled Salah Zitouni.


Les documents de la Sonelgaz, qui ont été déposés par la sœur de l’infortuné cadre douanier honnis par les garants de l’état au niveau local sont des preuves irréfutables de notre bonne détermination pour dénoncer les divers abus commis a l’encontre des véritables requérants.
Dans le même contexte, encore sous le choc des dernières pluies, le chef lieu de la wilaya et plusieurs quartiers qui ont subi des dégâts matériels considérables, a l’exemple du 11 rue Montera Mahiedine, ou seulement deux familles ruinées depuis plus de trente années vivent le calvaire. Le 11 rue Montera est une propriété abandonnée depuis plus de trois decennie, et ce, suite au décès du propriétaire. Il était plus convenable de la part de la wilaya de prendre possession des lieux dans le cadre de l’utilité publique pour en construire un édifice étatique, comme il se fait dans les pays qui se respectent. Pour plus de déontologie de notre part, il est important de souligner qu’au niveau du 11 rue Montera Mahieddine, sur les quatre présumés squatteurs, deux néanmoins demeurent les véritables consignés dans les divers sorties des enqueteurs, qui n’ont absolument rien fait pour ces genres de citoyens honnis par l’état et les commis de l’état. 


La famille Benlekhal Kada, dont on a fait bruit en date du mardi 11 juin 2013, journal n° 4658 n’a pas convaincu le premier responsable de la wilaya, qui fait plus à une association imaginaire ou un malheureux employé temporaire a l’hôpital de la Daïra de Ghriss, avec un salaire misérable insupportable.
Un autre mal logé au 8 rue Benhaoua Mohamed sise a Baba-Ali cohabitant avec des rats et autres reptiles, le tout décoré avec ses enfants ‘Aicha ‘âgée de 14 mois, ‘Hadjer’ 2 ans, et’ Mustapha ‘âgé de 2ans souffrant d’asthme bronchite de type IV, persistant et sévère ,des formules, d’ailleurs, ignorées par les pouvoirs publics qui vivent dans le luxe et la belle vie ,et dont la famille Chalabi Rachid et Benlekhal Kada vivent le calvaire des maladies et autres symptômes indescriptibles dont le premier responsable de la wilaya ne veut plus entendre parler, et ce,


Pour conclure, les responsables au niveau de la wilaya qui se sucrent sur le dos de l’état providence et sur une caste de citoyens bon à plébisciter les élections qui prospèrent en ces temps d’ambivalences sociales, demeurent loin d’une quelconque prise en charge des citoyens. Beaucoup reste à faire dans la wilaya de mascara, et ce, en attendant les jours meilleurs ou les droits des enfants et de l’homme seront peut être respecté dans une wilaya livres aux quatre vents. Enfin, malgré le black out des services de la wilaya sur la distribution des logements imaginaires à qui des droit, les mal -logés n’ont plus aucune garantie d’être assistés, et ce, contrairement aux indus quémandeurs venus des autres wilayas limitrophes qui sont toujours servis a gobe-mouches. Avant d’incriminer la presse indépendante dont le wali de Mascara ne la porte plus dans son cœur, il faut d’abord enquêter sur la réalité des véritables occupants des maisons menaç ant ruine qui refait surface, et ce, depuis les pluies torrentiels qui se sont abattues dernièrement causant des dégâts matériels important sur des projets et autres bitumes et l’argent du bitume … 


Sans rentrer dans les détails qui fâchent les droits des enfants dans une wilaya Bananière qui n’a plus de’ respect pour ses chérubins est une véritable infamie dans le couloir des nations unies et dont notre pays a pourtant signé des conventions en ce sens et a cet effet a Genève et New-York. En attendant, les droits des enfants et de l’homme dans une wilaya pilote demeure bafoué par des cols blancs peu ou proues respectueux des conventions des droits de l’homme des plus élémentaires. 


Espérant, que le prochain mouvement des walis qui sera précisé dans la wilaya de Mascara, le commis de l’état nouveau commis de l’état sera plus humaniste que ses précédents en matière de respect des droits des enfants ?


Manseur Si Mohamed pour l'ODH Tizi-Ouzou

Partager cet article

Repost 0
Published by Manseur Si Mohamed - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Recherche