Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 17:05

Le directeur de la chaîne de télévision amazighe (TV4, publique), Saïd Lamrani, a été condamné, ce dimanche 14 octobre, à six mois de prison avec sursis et 200 000 DA d’amende par le tribunal de Sidi M’Hamed à Alger, a appris TSA auprès de Soumia Salhi, militante féministe et présidente de la Commission des femmes travailleuses et de l’Association pour l’émancipation de la femme (AEF). Le procureur avait requis un an de prison ferme et 50 000 DA d’amende.

 

« Il faut saluer le courage des victimes, rendre hommage aux témoins et saluer la mobilisation des associations et des individualités dans cette affaire », a déclaré la militante. Poursuivi pour harcèlement sexuel par trois journalistes de la chaîne de télévision, le directeur de TV4 avait été suspendu de ses fonctions au lendemain du procès tenu le 30 septembre.

 

 

Toufik Khelladi, DG de l’ENTV : « C’est clair que Saïd Lamrani va quitter la télévision ! »

 

Le directeur de la chaîne de télévision amazighe (TV4), Saïd Lamrani, condamné ce dimanche 14 octobre à six mois de prison avec sursis et une amende de 200 000 DA pour harcèlement sexuel va « quitter la télévision nationale », a affirmé, Toufik Khelladi, directeur général de la télévision nationale, dans une déclaration à TSA.

 

« Sitôt que la peine a été requise, la télévision a suspendu dès le lendemain M. Lamrani à titre conservatoire », explique M. Khelladi. « Il me semble aujourd’hui évident que maintenant qu’une peine a été prononcée, M. Lamrani va quitter la télévision », a‑t‑il ajouté.

 

Saïd Lamrani a été poursuivi en justice par trois employées de TV4 pour harcèlement sexuel. Le procureur de la République avait requis un an de prison et une amende de 50 000 DA contre ce responsable. M. Lamrani avait nié les faits. 

 

 Comité de soutien aux victimes : « la honte et la peur ont changé de camp ! »

 

Le comité de soutien aux trois employées victimes du harcèlement sexuel par le directeur de la chaîne de télévision amazighe s'est réjoui du verdict du Tribunal. « Avec ce procès, la honte et la peur ont changé de camp ! » estime‑t‑il ce dimanche 14 octobre, dans un communiqué. Le comité considère qu’il s’agit d’un « triomphe du combat contre le harcèlement sexuel en Algérie ».

 

In TSA 14/10/2012 

Partager cet article

Repost 0
Published by Admin - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Recherche