Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 15:53

 

La Kabylie a célébré ce samedi 20 avril le 33e anniversaire du printemps berbère. A Bouira, plusieurs personnes ont été arrêtées par la police alors qu’elles participaient à la marche organisée par le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) à l’occasion du 20 avril. « Il y a eu plus de 3 000 participants

et une vingtaine d’arrestations », affirme à TSA, Salim Bachouche, membre du Conseil national du MAK. La marche des étudiants et des militants du MAK s’est ébranlée de l’Université du Colonel Mohand Oulhadj jusqu’au siège de la wilaya, où les manifestants se sont rassemblés et ont exigé l’indépendance de la Kabylie et l’officialisation de tamazight. Des dizaines de manifestants ont tenté de briser la statue de l’émir Abdelkader installée, l’année dernière, dans le quartier Sayah, mais ils ont été empêchés par les forces antiémeute déployées en force sur place. Un journaliste du quotidien El Watan, Ali Cherarek, a également été arrêté alors qu’il tentait de prendre des photos.

Interpellations à Alger

Au centre-ville d’Alger, un dispositif spécial a été mis en place, dans la matinée, sur la rue Didouche Mourad près de la Faculté centrale, en prévision d'une manifestation d'étudiants voulant célébrer l’anniversaire du printemps berbère, a-t-on constaté sur place. Les agents de police ont procédé à quelques interpellations parmi les étudiants.

Le MAK et le RCD marchent ensemble à Béjaïa

À Bejaia, les militants du MAK et du RCD ont marché ensemble pour célébrer le 20 Avril et réclamer l’officialisation de tamazight. La marche s’est ébranlée de l’université Targa-Ouzemour vers le siège de la wilaya. Sous une pluie fine, les manifestants ont scandé à tue-tête des slogans contre le pouvoir.  Face au siège de la wilaya, un meeting a été organisé par les responsables du MAK et du RCD. Le MAK réclame l’autonomie de la région et le RCD revendique la décentralisation du pouvoir et la destitution du président Bouteflika pour cause de maladie.

Des milliers de personnes dans les rues de Tizi Ouzou

 


 

À Tizi Ouzou, les deux marches auxquelles ont appelé le MAK et le RCD pour célébrer le printemps berbère d'avril 1980 ont drainé entre 8 000 et 10 000 personnes, selon les organisateurs. Le RCD et le MAK ont marché séparément mais dans une parfaite communion. La marche des autonomistes kabyles s'est ébranlée à 11h du portail de l'université de Tizi Ouzou, où leurs militants, venus en grand nombre, étaient rassemblés depuis la matinée.

Les militants du RCD ont entamé leur marche, dix minutes après le départ de celle du MAK, sur le même itinéraire jusqu'à la place des martyrs du printemps noir, où les deux marches ont pris deux itinéraires différents. Celle du MAK a emprunté la grande rue alors que celle du RCD a pris le boulevard Houari Boumediene pour rallier la placette de l'ex‑mairie de Tizi Ouzou.

"Pour la reconnaissance de tamazight comme langue officielle", "Pour la solidarité et l'unité d'action", "Dans le respect de la pluralité", "Pour un État démocratique et social", "Pour la dissolution de la police politique" étaient les principaux slogans inscrits sur les banderoles du RCD, alors que sur celles du MAK on pouvait lire, entre autres, "Tamazight, l'autonomie, la paix", "justice pour les martyrs de Kabylie", "Non au harcèlement judiciaire de Ferhat Mhenni", "Stop à la dictature islamo‑arabe et mafieuse". Les deux marches se sont dispersées à 14h, dans le calme.

 

Source: TSA

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ODH Tizi-Ouzou - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Recherche